Envie de participer ?

Sortie VTT du 26 Février

Une sortie mémorable c'est comme un bon film.
Il faut un cadre magnifique, des acteurs seniors connus, des jeunes talents en progression, un trublion et quelques éléments tragi-comiques ou venant pimenter le déroulé.
Plantons le décor à présent. 
 
Dimanche matin - 8h05 les égéries connues  sont là : par ancienneté au sein du club Christian, Alain et Paulo. Tous vêtus d'une veste jaune étincelante, il y aurait des strasses paillettes que cela serait too much.  
 
Arrivée des jeunes poussins, vêtus cette fois de couleurs moins pimpantes quoique rouge, rose saumoné et noir :  Akessi, Faroudja et Guillaume.
Les vtt sont étincelants pour une journée d'hiver, ont-il vraiment vu la boue ces vélos dernièrement ? 
 
Vient ensuite un drôle d'équipier, habillé de bleu, un vélo quelques crasseux et un cintre tout ce qui a de plus normal sur la route mais moins pour une randonnée VTT : c'est Christophe Uno sur son gravel.
Pas pro pour un sou, ce dernier se met à gonfler son pneu arrière qui donnait un train arrière très flottant sur la route. Ce qui l'a mis en retard sur le groupe qui a démarré rapidement pour se réchauffer : 2 degré c'est léger ... à boire mais à vélo c'est limite pour rentrer au lit au chaud. 
 
La direction est donnée et cap vers Val d'Europe. Petite montée en direction de Mareuil-les-Meaux avant de rejoindre les berges du canal de Chalifert. L'ambiance est bonne enfant, ce n'est que l'échauffement après tout. S'échauffer c'est ce qu'à dû faire Christophe Dos qui venait à notre rencontre à Condé. Il fut agréablement surpris de la petite huitaine de vététistes (et graveleux) arrivant à sa rencontre . 
 
Rencontre qui s'est faite d'ailleurs au soleil, celui s'est enfin hissé dans le ciel, pour ne plus nous quitter de la randonnée. Quel plaisir d'entendre le brouhaha des rires et discussions masquer le bruit des roues libres et les changements de vitesse.
Petit passage sur la route avant de rejoindre la Dhuys et entamer la première vraie montée. Comme à l'accoutumée les fous furieux s'élancent les premiers et le gravel montre qui est le patron, faut dire que tout rigide qu'il est, c'est plus facile de garder du rendement sur l'herbe. D'ailleurs pour la saison, l'herbe est verte et sèche, pas un gramme de boue ne vient entamer la joyeuse cordée qui monte, monte vers les hauts surplombant Esbly. 
 
Dans la roue de Christophe Uno, Christophe Dos, Guillaume, Jacques, Akessi et Faroudja viennent compléter la cordée ; laissant ainsi nos valeureux seniors qui par leur bienveillance ont laissé les fougueux s'épuiser un peu. 
L'urbanisation a fait son évolution et nous voilà encore une fois sur la route vers Serris.  J'ai l'impression que des VTT dans le paysage fait aussi tache qu'une horde de sangliers. Nous sommes descendus vers le bas de Magny avant de rejoindre le rû de la Sourde. Rû qu'aucun vététiste ne peut franchir selon Christophe Dos. Il n'en fallait pas plus pour que Guillaume, Jacques et consort lui donnent tort : c'est bien mal connaître ses copains de dire que personne ne peut le franchir. 
 
Retour vers la civilisation à Magny le Hongre puis à Coupvray où nous sommes passés devant la demeure de Louis Braille, inventeur du langage du même nom avant d'attaquer côtes et descente technique mais au combien sans boue vers les berges de la Marne. Faroudja s'en est donnée à coeur joie dans les descentes puisqu'elle n'était jamais loin des premiers et arrivait en bas des escaliers ou de la descente avec le sourire. 
 
Sur la berge de la Marne ,les statues du jardin de la Dhuys attendaient paisiblement les vététistes de passage ainsi que les badauds.Imperturbables, ces dernières sont  réalisées à partir de la pierre du pont aqueduc détruit. Le groupe repart mais voilà que deux intrus se lancent dans les roues de Christian et Alain qui menaient le groupe. Petite ligne droite et les deux intrus s'élancent, un graveleux et un vététiste à casque audio ; dans leurs roues Christophe Uno qui s'amuse à les courser jusqu'à l'écluse de Chalifert.
 
Le retour depuis l'écluse fut plus tranquille notamment car il y avait des petits passages sympas au-dessus de l'écluse pour rejoindre Esbly mais aussi car la fin de la saison de la chasse battait son plein. 
Les petits singles restants sont restés vierges de notre présence et tous acquis à celles des chasseurs. 
 
Un grand merci à Christian qui a performé jusqu'à la fin malgré le vent qui nous caressait le visage sur le retour par le canal. 
Akessi a été ravi de sa récente acquisition qui lui a valu de s'éclater à nos côtés.
 
A quand la prochaine randonnée dans d'aussi bonnes conditions. 
 

Et un supplément à visualiser

 

https://www.relive.cc/view/v8qVn4Bgx7q

Photos associées : Sortie VTT 26 Février